Comment vous respirez bien à la maison?

0

Il existe de nombreuses sources de pollution dans la maison. Ils menacent directement les voies respiratoires les plus fragiles. Nos conseils pour trouver de l’air sain et éviter la pollution intérieure.

Pas toujours ce que nous savons, mais en raison de leur confinement, une maison est en moyenne cinq à dix fois plus polluée que l’extérieur, sauf si vous vivez dans une grande ville, auquel cas un bon système de ventilation qui filtre l’air extérieur est essentiel pour un environnement plus sain. Les résidents, en particulier ceux qui ont des problèmes respiratoires, sont sujets à plusieurs sources d’irritation qu’il est important de connaître pour les éviter, la plus connue étant les composés organiques volatils (COV) tels que le formaldéhyde, un contaminant utilisé dans les produits du bois, les colles et les vernis.

L’aération de la Maison

C’est la première et la plus essentielle étape à franchir-si, une fois de plus, l’environnement extérieur n’est pas pollué: renouveler l’air intérieur tous les jours, été comme hiver. Ouvrir les fenêtres deux fois pendant 15 minutes est une bonne moyenne. Car si BLOG les bâtiments d’aujourd’hui sont mieux isolés, offrant une meilleure efficacité énergétique, ils sont donc moins bien ventilés. Dans la chambre à coucher, une bonne ventilation de la pièce aide à éliminer le dioxyde de carbone et à combattre les acariens qui se développent au lit. Dans les pièces humides( cuisine, salle de bains), permettra d’éliminer les pointes de vapeur d’eau et donc la condensation, qui est responsable de moules qui ont un grand impact sur les voies respiratoires.

Dépoussiérer le système de ventilation et ses appareils

Si vous avez un système de ventilation, n’oubliez pas de nettoyer les prises d’air avec de l’eau et du savon, sinon la poussière peut être suspendue. Du côté de l’équipement, équipez-vous d’un aspirateur avec filtre HEPA, qui retient la poussière et les allergènes. Mieux encore: installez un aspirateur centralisé à la fois plus hygiénique et plus pratique.

Choisir les bons Revêtements intérieurs

En général, il convient de garder à l’esprit que la tuile est le revêtement de sol qui émet moins de composés organiques volatils et que les tapis, où les acariens sont heureusement distribués, doivent être évités dans les chambres.

Ensuite, faites attention au type de produit que vous utilisez dans vos revêtements intérieurs: si vous voulez donner une cure de jouvence à votre salon, par exemple, choisissez une peinture à base d’eau (à base d’eau) au lieu d’une peinture à base d’huile (à base de solvant), qui est plus toxique. Et attention: “ce n’est pas parce que c’est naturel que c’est sain”, prévient Claire-Sophie Coeudevez, experte en qualité de l’air intérieur et directrice adjointe de Medieco, société spécialisée en ingénierie sanitaire dans le secteur de la construction. Par conséquent, bien que l’huile semble plus naturelle pour l’entretien d’un sol en terre cuite ou d’un plancher en bois brut, elle posera plus de problèmes en raison de ses composants volatils. Dans ce cas, il est préférable d’opter pour un vernis de polyuréthane.

Choisir le bon mobilier sans formaldéhyde

Évitez, si possible, les panneaux de particules avec des panneaux de bois remplis de formaldéhyde, ainsi que les meubles et les tapis, qui utilisent des colles contenant des COV et peuvent donc être très irritants. Et si, par hasard, vous avez commandé un meuble sous la forme d’un kit avant de lire cet article, laissez-le dans une pièce séparée pendant un moment avant de l’installer à sa place finale, pour permettre aux COV de se disperser. La même chose pour une pièce repeinte, ce qui est préférable de ne pas occuper les trois jours après la brosse.

Favoriser les nettoyants naturels

Contrairement à ce qu’on dit souvent,” ce qui est propre, c’est la toilette”, se souvient Claire-Sophie Coeudevez. Par conséquent, les produits inodores devraient être favorisés, car les parfums sont également irritants et l’industrie a tendance à surdoser. Quant au montant, Gardez une main légère… et oubliez L’eau de Javel et les produits chlorés: toutes les bactéries ne sont pas des nettoyants mauvais et naturels (vinaigre blanc, savon noir,savon de Marseille, etc.) sont généralement plus que suffisant. En outre, ils sont bon marché.

Oubliez les parfums d’intérieur.

Au moins, le rôle de l’Arménie. Comme tous les produits ménagers-bougies parfumées, encens, Brûleurs d’huile essentielle-sont des sources de combustion qui émettent de fines particules de pollution. Alors limitez-les et, lors de leur utilisation, n’oubliez pas de ventiler la pièce par la suite. Les assainisseurs d’Air et divers aérosols ne sont pas non plus recommandés.

La confiance de l’éco-étiquettes?

De nombreux éco-labels guident les consommateurs dans leur recherche de produits plus propres. Mais leur prolifération est source de confusion et tous ne sont pas fiables, surtout si ceux établis par les fabricants sont évités. Cependant, voici quelques choses essentielles que vous pouvez faire confiance.

Le label énergétique a+

Depuis septembre 2013, les produits de construction et de décoration sont assujettis à un étiquetage indiquant le niveau d’émissions de composés organiques volatils (COV) dans l’air intérieur. Le choix exclusif des produits de classe A+ (ceux à très faibles émissions) limite le nombre de polluants.

Le label écologique européen

C’est le seul label reconnu dans toute l’Union européenne qui identifie les produits les plus respectueux de l’environnement tout au long de leur cycle de vie et certifie de faibles niveaux de COV et de substances dangereuses. La marque NF Environnement est son équivalent français, mais elle est moins exigeante en général.

L’Ange Bleu

Ce label allemand est le plus ancien en matière de Protection de l’environnement et ses critères sont particulièrement stricts. Il est appliqué aux produits décoratifs et de stockage tels que les couches ou le papier toilette.

Le Cygne nordique ou L’éco-label Nordique

Le label officiel des pays nordiques, également très fiable (jouets, papier, produits de nettoyage…). Délivré par une Association allemande, le label Oeko-Tex garantit que les textiles (tissus muraux, rideaux, tapis, matelas… sont exempts de produits toxiques.

Nature et progrès

Pour des produits sains et naturels dans les cosmétiques, les produits de nettoyage et les aliments.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici