Déclic, toute l'information pour mieux vivre le handicap en famille
Advertisement
     
Accueil le magazine Abonnez-vous Newsletter Liens
 
 
     
  Accueil  
     
 

Ressources

Advertisement
 site de l'OCIRPsite handicap.frsite Grandir ensemble
 
 
Advertisement
Advertisement
 
 
Quel parcours pour les enfants dys ? Version imprimable Suggérer par mail
04-05-2010
enfant dysLes troubles des apprentissages et de l’attention sont souvent diagnostiqués sur le tard. Et quand la prise en charge n’est pas adaptée, la scolarisation s’en trouve perturbée… Réunis par trois associations du sud de la France le 16 mars 2010 à Aubagne, des parents d’enfants dys racontent.

 

Les participants

Marie-Pierre, maman de Vincent, 10 ans, dyspraxique et précoce.
Céline, maman de Léa, 7 ans, dyspraxique visuospatiale avec troubles de l’attention.
Valérie, maman d’Alexandre, 8 ans, atteint de troubles de l’attention.
Bernard, papa de Paul-Emmanuel, 18 ans, dyslexique.
Françoise, maman d’Emma, dyscalculique, dysorthographique et dyspraxique visuospatiale.
Feta, maman de Madlyn, 13 ans, dyslexique.
Daniela, maman de Coralie, 10 ans, dyspraxique visuospatiale et dyscalculique.
Gaëlle, maman de Matéo, 11 ans, dyspraxique, et d’Enzo, 14 ans, hyperactif.
Marie-Ange, maman d’Ève-Lise, 13 ans, dyslexique.
Sophie, maman de Nicolas, 15 ans, dyspraxique, dyslexique, et de Romain, 9 ans, dysphasique.
Sabine, maman de Marine, 19 ans, dyslexique, dyscalculique et dysorthographique.
Nadia, maman de Thomas, 7 ans et demi, dyspraxique, dysgraphique et précoce.
Jean-Yves, papa de Claire, 12 ans, dyslexique.
Michelle, bénévole, donne des cours de soutien scolaire à domicile.
Luce Nocera, association Dyspraxique mais fantastique (DMF).
Cathy Piasco, Association Avenir Dysphasie Provence (AAD).
Annie Jullien, association HyperSupers TDAH France.

Erreurs et retards de diagnostic

Céline. Ma fille souffre de dyspraxie visuospatiale avec troubles de l’attention. Au centre d’action médicosociale précoce (Camsp), on me disait que Léa était déficiente intellectuelle.
Sabine. Comme vous, les consultations au Camsp ne donnaient rien. On me parlait d’orientation en IME. Un jour, alors que je rangeais ma bibliothèque, un livre m’est tombé sur la tête. J’y ai vu des reproductions de textes d’enfants avec des erreurs qui correspondaient à celles de Marine. C’est comme ça que j’ai découvert ses troubles : dans un bouquin daté de 1975 !
Valérie. J’ai un garçon de 8 ans qui souffre de réels troubles de l’attention et de la concentration. Alexandre a eu un bilan neuropsychologique qui n’a rien donné. On m’a simplement dit que mon fils avait une imagination débordante.
Françoise. Certains pros inventent, non ?
Bernard. Mon fils de 18 ans est dyslexique, il a été diagnostiqué seulement cette année. Quand il était plus petit, on traitait mon fils de fainéant. Il souffrait beaucoup à l’école. Imaginez un peu toutes les claques qu’il a prises dans la figure toute sa vie ! Il a fallu qu’il échoue au bac pour que l’on s’en rende compte. Paul-Emmanuel a maintenant droit au tiers temps supplémentaire pour les examens. Quelle évolution dans sa scolarité !
Gaëlle. Mon fils de 14 ans, Enzo, est hyperactif. Pendant des années, il a été suivi par des pédopsychiatres qui lui ont tous donné des neuroleptiques pour le calmer et l’aider à mieux dormir.
Annie (association HyperSupers). Un neuroleptique, ce n’est pas du tout adapté pour un enfant hyperactif !
Gaëlle. Comment savoir, quand tous les médecins prescrivent la même chose ? Après le neuroleptique, on lui a prescrit un anxiolytique. Cela ne l’a pas empêché d’être renvoyé dix fois de l’école, de se battre avec son frère. Il n’a jamais été violent avec moi, mais ce n’est pas facile tous les jours.
Sabine. Le diagnostic est tombé après des années de “pédopsychomachinchose”, de dessins pour analyser ma fille et vérifier si sa mère n’était pas, par hasard, un peu hystérique…

À l’école, quelle galère !

Marie-Pierre. Mon garçon est en CM2, il est dyspraxique, et j’envisageais un collège privé pour l’an prochain. J’ai rencontré la directrice. Elle m’a dit que son établissement n’était pas « équipé » pour les enfants comme le mien !
Françoise. Cela fait quatre ans que je demande des adaptations pour Emma… Toujours rien. Et pourtant, ce n’est pas une école privée.
Jean-Yves. Moi, j’ai de la chance, ma fille est seulement dyslexique ! Elle est aujourd’hui dans un collège expérimental qui utilise la pédagogie Freinet, et cela se passe plutôt bien.
Nadia. Je me suis renseignée sur ce type d’école, et on m’a dit que ce n’était pas forcément une bonne chose. En plus, il y a beaucoup d’attente. Cela m’a refroidie.
Jean-Yves. Ce n’est pas tellement la méthode Freinet qui est intéressante. Nous avons surtout affaire à des enseignants formés, et cela nous change de ceux qui ne se sentent pas impliqués du tout.
Françoise. Quand ma fille était en CE1, la maîtresse l’enfermait dans la classe pendant les récréations. Elle lui reprochait d’être lente et lui demandait de finir son travail pendant que les autres s’amusaient. Emma est aujourd’hui en CM1, et les injustices continuent. Le directeur ne veut plus de ma fille, il me dit qu’elle a des troubles du comportement et qu’en plus elle ne comprend rien. Les enseignants n’ont pas de budget pour photocopier les cours. Cette année, le meilleur élève de la classe s’est cassé le bras… et il en a eu, lui, des photocopies !

Ouvrir le dialogue : pas simple

Feta. Le prof de maths tenait absolument à ce que ma fille fasse les mêmes exercices que les autres, avec des graphiques, de la géométrie, alors qu’elle a des problèmes de représentation dans l’espace ! Sur les conseils de Dyspraxique mais fantastique, j’ai pris rendez-vous avec le principal du collège. Depuis notre discussion, tout a radicalement changé. Le médecin scolaire, qui n’avait jusque-là fait aucun effort, est prêt à tout m’accorder.
Luce (association Dyspraxique mais fantastique). Il aura fallu un an pour que tout se mette en place. Vous avez ouvert le chemin pour les autres.
Feta. Tout n’est pas gagné. Récemment, lors d’une réunion pour le projet d’accueil individualisé, l’un des membres de l’équipe éducative a dit en présence de ma fille : « C’est déjà bien si Madlyn va jusqu’en troisième, mais ne pensez pas qu’elle puisse poursuivre dans l’enseignement général par la suite. »
Cathy (Association Avenir Dysphasie Provence). Et toi, Madlyn, qu’aimerais-tu faire plus tard ?
Madlyn. Actrice ! (Rires dans l’assemblée.) Et pourquoi pas ? Einstein était bien dyslexique !
Gaëlle. Lors d’une réunion de l’équipe pédagogique, et alors que j’avais expliqué au moins dix fois aux uns et aux autres ce dont mon fils avait besoin (un ordinateur et un AVS, sur prescription médicale), le directeur m’a demandé : « Pourquoi venez-vous ? » Le médecin scolaire s’est ensuite adressé directement à Matéo : « Te rends-tu compte qu’avec un AVS, tu seras le handicapé de la classe ? » Et le principal adjoint d’acquiescer. Je n’en revenais pas ! Après tout ce que j’avais fait pour convaincre mon fils de l’utilité d’un AVS !
Marie-Pierre. Je suis enseignante et je ne comprends pas le manque d’intérêt de l’école et de certains professeurs pour nos enfants. Je trouve même cela dramatique.

Focus sur… Dyspraxique mais fantastique
Dans les Bouches-du-Rhône, l’antenne de l’association Dyspraxique mais fantastique propose régulièrement des rencontres de parents, les Cafés du mardys, auxquels participent souvent l’Association Avenir Dysphasie (AAD) et l’association HyperSupers TDAH France. Chaque année, Dyspraxique mais fantastique organise avec AAD la Journée des dys, pour réunir les familles et les professionnels. Elle forme aussi les enseignants à l’accompagnement scolaire des enfants dys.

 Plus d’infos : 06 12 66 95 38, Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir ou Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir

Commentaires
Ajouter un nouveauRechercher
Ecrire un commentaire
Nom:
Email:
 
Website:
Titre:
 
 
Security Image
Saisissez le code que vous voyez.
saafi hella - j'ai un enfant dystexique   | 41.224.37.66 | 03-09-2014 19:26:48
j'ai un enfant dystexique mais malheurement on'a pas d'ecole spécialise en tunisie pour qu'il puisse continue ses etude de lycee
j'aime bien trouve une ecole en france pour qu'il continue a etudier
il est un footbaleur en equipe nationale cadets s'il vous plaie veuillez me repondre sur mon mail

merci
doubilet pascale - mathematiques   | 90.62.108.225 | 02-09-2014 14:24:24
Pourquoi n' a t-il pas de professeurs formes pour ces eleves mon fils en 3ème a eu une professeur vacataire une jeune femmeformidable qui s'occupaient d'enfants concernés par ce problème ile avait fait de grands progrès mais celle ci n'est pas restee. Je pense que l'éducation devrait avoirun professeur une classe avec des enfants comme ceux- ci que fait l'éducation nationale?
Gina - Dysphasie, dysparaxie   | 78.238.70.86 | 30-04-2014 13:57:07
J'ai une fille de 5 ans qui a été diagnostiquée depuis peu et elle est dysphasique et dyspraxique. Elle a de l'ortho, psychomo et groupe travail. On m'a conseillé de l'inscrire dans une Institut Médico Educative (IME)sur paris pour son entrée en CP (structure spécialement pour les DYS). Elle aura une scolarité avec ortho etc. L'IME accepte des enfants de 6 à 14 ans. Avez vous des témoignages sur ce genre d'institut ? Pourra t-elle poursuivre sa scolarité normalement par la suite ?
Merci pour la réponse.
cathy   | 92.142.229.146 | 31-01-2014 13:03:11
moi j ai une fille tdah dyspraxie dyscalculie dysorthographie dysgraphique et pbl visio ( ortho pys sessad pyscomo pedosy groupe)elle a 14 ans elle est en 3em dans un super college qui prend bien compte des pbl des enfants diff elle bosse bien et comme elle a de tres bon reslu bing supp de avs part la mdph mais les bonnes notes sont du au temps passer a la maison a bosser avec moi j ai un fis qui lui est dyslexique fait ortho changement d ecole et un redoublement que pour la lecture et bingo il bosse bien enfin quand il veut tres moyen en francais 1.8 de moy en 6em mais rien en place pour lui pour le moment a voir a la fin du 2em tri
et la ma fille part en 2nd technologique pour faire un bac biotechnolique mais que de soucie si on est pas tj la on a rien
yeddou - recheche association dys dans   | 82.227.13.34 | 30-08-2013 00:48:10
Bonjour,


on vient de diagnostiquer mon fis de 9 ans de dyspraxie gestionelle et dysgraphie et mon fils pensent qu'il est malade handicapé, refuse d'y aller a ses RV chez l'ergo,orthoptiste,orthophoniste, psy ...etc, il me dit qu'il est normal et qu'il na pas besoin de tous ses RV,a chaque fois il me fait des scènes impossible,il vit mal son handicap,je suis rencontrer des familles des enfants dys ,je suis a EVRY 91
Aidez moi SVP car je suis tres mal de voir mon fils souffrir .

Merci par avance de votre reponse
DUMONT - Comment se battre au collège   | 82.253.63.145 | 01-08-2013 14:05:16
Bonjour,
Votre fils doit avoir un PAI à respecter par les profs et avec sa dyspraxie, il a droit à un petit ordinateur par la MDPH et des soins d'ergothérapeute. S'ils ne veulent pas respecter le PAI, envoyez un courrier recommandé au professeur référent et contactez l'association dyspraxie de votre département pour les tenir au courant, parce s'il ne peut pas aller en Ulis, ils vous font du chantage.
Demandez à voir le professeur référent et le prof principal du collège, ne baissez pas les bras. Votre fils y arrivera, il mettra plus de temps, vous les envoyez balader, il lui faut des compensations:l'avs écrit à sa place, ordinateur portable et ergothérapeuthe. Votre fils n'aura pas son BAC à 18 ans, il l'aura à 20,21 ans, ce n'est pas grave, vous leur dites, vous n'êtes pas pressée.
delaneau.beatrice - comment se battre au collège p   | 217.128.191.127 | 01-08-2013 09:36:20
bonjour, de nouveau Béatrice la maman de Guillaume je suis actuellement en "déprime" suite à une année bien difficile à me battre (voir anciens messages diffusés) contre les professeurs j'appréhende beaucoup la rentrée à venir et avoir à recommancer à me déplacer encore et encore jusqu'au jour ou je baisserai peut être les bras puisque l'on nous dit "votre fils" ne peut être au collège mais ne peut être en Ulis alors si quelqu'un veut bien correspondre avec moi d'avance merci

ps/ merci au web de me renvoyer le mot de connexion que je n'ai plus
fernandez - à l'école, quelle galère !   | 109.12.193.102 | 01-08-2013 01:51:04
Mon fils était très lent ,pour écrire.Il avait le meme problème que votre fille Françoise.Sa primaire a été un calvaire pour lui aussi:tiraillé par des maitresses,qui le rabaissait.Il est super intelligent ,mais dispraxique :je l'ai su ,trop tard ,au collège,en octobre 2012.Les parents devrait se souder et combattre par des débats,au niveau de l'état l'injustice des enseignants;qui dégoute nos enfants de l'envie de retourner à l'école.
DUMONT - GRILLON   | 82.254.2.232 | 22-07-2013 22:21:13
C'est toujours utile de contester au tribunal mais il faut apporter des preuves de ses difficultés qu'il a. Voir avec son orthophoniste et s'il a d'autres troubles en plus (dyspraxie...). Bon courage.
GRILLON   | 91.194.101.159 | 22-07-2013 21:12:33
mon fils a 16 ans et est dyslexique.il est scolarisé en seconde professionnelle, sans AVS. Jusqu'en troisiéme il en a eu une et une secrétaire pour le brevet. Depuis qu'il est au lycée la MDPH refuse l'aide humaine prétextant qu'il doit gagner en autonomie et que s'il a besoin d'une aide c'est que l'orientation n'est pas la bonne. Je trouve cela très frustrant et dommage de priver un ado de se former pour un métier qu'il a choisi. nous avons décider d'aller au tribunal pour faire appel de la décision.
DUMONT - dyspraxie   | 82.64.223.112 | 12-05-2013 06:30:08
Je vois vous avez des difficultés avec votre fils Guillaume, s'il est dysphasique et dyspraxique comme le mien, au collège en Ulis, ils ne sont que 12 élèves au maximum avec un avs, il faut voir si scolairement, il suit et n'a pas de grosses difficultés. Il doit avoir un ordinateur c'est quasi obligatoire pour sa dyspraxie. Sinon, il peut suivre en cursus normal, à vous de vous battre pour que votre fils ait droit à un avs et un ordinateur pour l'aider.L'Ulis est réservé aux adolescents qui ont des difficultés scolaires, un niveau moins élevé que le collège normal, je serais de vous, battez-vous pour que votre fils ait droit à un avs et un ordinateur.
beatrice - dyspraxie   | 217.128.191.127 | 12-05-2013 06:30:08
bonjour,
merci pour ces encouragements, en effet se battre au quotidien et plusieurs fois dans l'année pour faire comprendre le handicap est tres tres lourd.
j'ai aussi bien peur hélas cette prochaine rentrée à recommencer; le proviseur semble penser que guillaume n'a pas la place dans son établissement mais en ulis ou autre il ne sait pas...
et pourtant avec avs et adaptations les notes sont bonnes et lorsque ce n'est pas le cas c'est une catastrophe...
en plus il a mis du temps à s'adapter à ce nouvel environnement et il s'y sens bien alors que faire????
le changer encore et passer du collège dit traditionnel en ulis???
avec de nouveau perte de camarades (il est en plus très inhibé...) et changement de trajet j'ai du l'acccompagner pour ses repères presque toute l'année;

de plus ulis pour dyspraxique sur notre ville il n'y en a pas et je ne suis pas motorisé, j'ai du aussi changer de travail pour me mettre à temps partiel afin d'être présente pour lui avec tout ce que cela implique...
DUMONT - Etablissements scolaires     | 82.65.195.71 | 01-05-2013 19:41:55
Bonjour,
Votre idée est très bonne, mais pour ça, il faut venir à la Journée des "DYS" qui a lieu cette année le 13 octobre 2013 à PARIS, et je serai présente à STRASBOURG, cela dépend où vous habitez. N'hésitez pas à imposer cette idée, car cela coûterait moins cher de réunir des enfants "dys" dans un établissement et il y aurait des avs qui y travailleraient mieux. Beaucoup de parents sont contre ce genre d'évolution, mais si vous trouvez un groupe d'enseignants qui exposent les inconvénients de laisser dans les classes normales des enfants qui ont du mal à suivre, il faut prouver par A+B que vous avez raison. Une autre idée, filmer une classe de collégiens (sans montrer les visages) comment cela se passe réllement, etc...Mon fils qui a 16 ans et va sur 17 ans, est dysphasique à 80 % et dyspraxique, il est en 2de Ulis, c'est le meilleur élève car il est excellent dans plusieurs matières (math,français et technologie) et malgré tout a besoin encore d'avs à son âge, car ils ne sont que 7 élèves, mais son professeur est très fier de lui.
cervos   | 89.89.131.64 | 01-05-2013 18:02:46
il faudrait surtout créer des établissements scolaires pour enfants DYS car rien ne se fait correctement pour améliorer a scolarité de ses enfants on a beau mettre en place des PPS et AVS ses demandes ne sont pas toujours pris en compte car contraignant pour les enseignants de plus l' enfant est souvent marginalisé par sa différence .on ne peut pas continuer d'imposer a nos enfants se contexte scolaire qui peine a s'adapter et pour lequel ses enfants s'épuisent!
DUMONT - conseil dyspraxie   | 82.65.23.153 | 25-02-2013 18:39:14
Bonjour Béatrice,

Vous avez une antenne dans les Hauts-de-Seine qui a une adresse e-mail:dfd92@dyspraxie.fr ou deux numéros de portable:06.10.71.61.72 ou 06.11.16.59.78,essayez de les joindre et de leur expliquer votre problème et surtout que votre fils ait un ordinateur, c'est important pour qu'il puisse continuer une scolarité normale, ne vous laissez pas faire par les professeurs et de gâcher la scolarité de votre fils.
DUMONT - conseil dyspraxie   | 83.159.18.44 | 25-02-2013 18:39:14
Bonjour,
Vous êtes dans les Hauts-de-Seine, vous devez rouspétez auprès de la référente et de la MDPH, vous y allez au culot, et, surtout ne changez pas votre fils pour le mettre en SEGPA. Vous avez affaire à des enseignants qui ne veulent pas faire leur travail.Demandez rendez-vous à l'inspection académique pour faire part de vos problèmes avec les notes de votre fils et eux vont agir. Vous pouvez téléphoner à l'association dyspraxie, ils sont présents à la Journée des "DYS" chaque année qui a lieu en Octobre et c'est intéressant, croyez-moi.
DUMONT - conseil dyspraxie   | 83.159.18.44 | 25-02-2013 18:39:14
Bonjour,

Votre fils doit rester au collège avec avs, surtout qu'il a 14 de moyenne. Il n'a pas besoin d'aller en SEGPA, car il sera malheureux. S'il parle correctement et lit bien, il n'a pas besoin d'aller ailleurs, s'il est inhibé, sa dyspraxie lui prend une énergie, car j'ai participé à un tournage "dans la peau d'un dys". C'est à vous de dire non aux profs, qu'il est très bien dans ce collège, car à mon avis,cela dérange les profs d'avoir un adolescent à s'occuper avec une avs, mais, votre fils n'est pas autiste, et demandez rendez-vous avec le directeur du collège pour mettre tout cela au point. Dans le pire des cas, mettez-le dans un collège privé.
beatrice - college privé 92 Nord?   | 217.128.191.127 | 25-02-2013 18:39:14
non pas d'ordinateur la référente n'en a pas fait la demande et ne semble pas vouloir le faire,
passer au collège fut pour lui difficile mais il s'est enfin adapté...
se retrouver ou? sans amis? avec des problèmes visuo spatiale(donc accompagnement de notre part pour le trajet) si je ne nous fait pas attendre il reste soit un privé 92 Nord merci soit la descolarisation, le mettre en segpa loin de ses amis? une maman à bout
beatrice - re besoin conseil dyspraxie   | 217.128.191.127 | 25-02-2013 18:39:14
bonjour, oui des tests ont été fait à Garches, oui il semble qu'il puisse être au collège avec avs et adaptation;
mais après un 1 trimestre avec 14 de moyenne générale, changement de discours des professeurs (il est tres tres inhibé) n'est il pas autiste? ne peut il integrer un établissement specialisé? nous ne sommes par formé aux handicaps nous devons demander une réorientation...
DUMONT - DYSPRAXIE ET CO   | 83.158.141.37 | 24-02-2013 20:44:10
Bonjour,

Votre fils est dyspraxique et il a besoin d'un ordinateur pour travailler en classe, ça c'est important. Le mettre en classe spécialisée, c'est réservé aux jeunes qui ont des difficultés scolaires réelles, là, il faut faire des tests dans un Centre Référent, mais si votre enfant suit comme les autres, je ne vois pas ce qu'il ferait dans une SEGPA, il n'aurait pas sa place et serait malheureux, à la limite, mettez-le dans une école privée, mais faites tout ce qu'il faut, le faire avec une orthophoniste, vous pouvez demander. La dyspraxie est juste un problème de coordination, s'il parle bien et comprend très bien les consignes, il peut rester en classe normale, c'est vous qui voyez.
Béatrice - BESOIN CONSEIL DYSPRAXIE ET CO   | 217.128.191.127 | 24-02-2013 20:44:10
bonjour notre fils est en classe de 6 ime avec une avs pour 8 heures seulement quelques professeurs ne comprennent pas le handicap de dyspraxie et pense le réorienter en classe specialisée
hors il est tres inhibé en plus et à de nouveaux camarades cela risque d être un traumatisme pour lui que faire?
DUMONT - CLIS   | 82.64.57.252 | 23-02-2013 00:37:14
Bonjour,
J'ai un fils qui est dysphasique et dyspraxique, il a été dans une CLIS, cela s'est bien passé, car il est reconnu handicapé à 80 %, il a été en ULIS, j'habite en Moselle et maintenant, il est en 2de ULIS. Je précise qu'on l'emmène chez l'orthophoniste en libéral et n'a parlé que vers ses 13 ans, il a eu 16 ans l'année dernière.
carodetof - CLIS TSLO   | 86.70.215.5 | 23-02-2013 00:27:03
Bonjour, je recherche des témoignages de parents d'enfant dysphasique ayant fréquenté une clis tslo.
Je recherche également des témoignages sur l'institut saint charles poue enfants dysphasique de Schiltigheim. Nous hésitons entre ses deux possibilité pour mon fils dysphasique et dyspraxique(visuo spatial).
D'avance, merci
Elisabeth - Magazine Akramou     | 82.224.96.86 | 25-01-2013 16:06:23
Bonjour , je vous conseil des jolie histoires avec CD chez http://abonnement-magazine.akramou.com/abonnement/histoires-pour-les-petits-magazine-1245.html c'est un magazine pour découvrir l'univers magique des livres ! de 3 à 5 ans - - Chaque mois, 3 histoires inédites à lire et à relire avec CD chez http://abonnement-magazine.akramou.com/
DUMONT - Dysphasie   | 83.159.10.75 | 26-07-2012 14:51:26
Bonjour,

J'ai du mal à comprendre que votre fille ait été diagnostiquée tard dysphasique, mon fils a fini le collège ULIS, va en 2de ULIS pour faire un CAP sur 3 ans. La première année, il va en CAPA où ils ne sont que 10 élèves avec une AVS.Il va faire des stages,font des ateliers déjà avec plusieurs métiers, pour voir quelles seront leurs capacités et leurs goûts. En 1ere, ils choisissent et préparent un CAP. Mon fils a été diagnostiqué handicapé à 80 %, dysphasique, mais vers 8 ans, je trouvais que c'était tard et je râlais beaucoup à l'époque.
auger - Ma fille dysphasique diagnotiq   | 109.6.149.156 | 26-07-2012 11:27:27
Bonjour, ma Fille Lou a été diagnostiquée très tard, mais nous avons pu trouver une structure à côté de Bordeaux pour le collège en Ulis spécialisé dans les troubles spécifique du langage, elle rentre maintenant en 4 ème Ulis au collège de Lestonnac. Elle a repris le goût d'apprendre après des années de mauvais traitements à l'école " elle le fait exprés"... des soupçons d'inceste et je vous en passe et des meilleurs. maintenant se pose la question de l'après collège...
LYSOU51140 - idée   | 90.58.106.69 | 05-07-2012 17:05:05
Bonjour à tous,
J'adore votre magazine que j'ai fait découvrir à mon orthophoniste et l'APEDYS 51.
JE vouslais vous proposer l'idée suivante : à la fin de votre magazine, vous mettez la rubrique GLOSSAIRE, ce qui est très bien mais perso ce que je trouverai encore mieux, c'est d'indiquer les pages où le parle du handicap en rouge.
Par exemple, le mot dyslexie est dans le glossaire mais pas dans le sommaire. Alors que je pense que la définition de chaque "handicap" en rouge (très bien) la définition en noir pourquoi pas mettre une autre couleur indiquant p.x.
Bonne continuation
Lysianne
DUMONT - Votre fille dyscalculique   | 82.253.68.58 | 13-12-2011 18:52:23
Bonjour,
J'ai deux enfants en classes spécialisées, et j'ai un garçon qui est dysphasique, il est en 3e ULIS. Je sais que ce n'est pas facile, loin de là.Si votre fille est dyscalculique, elle doit être dans une 4e SEGPA, c'est la meilleure orientation qu'elle puisse avoir. Renseignez-vous, battez-vous, si elle peut faire une 4e SEGPA et continuer sa danse, sinon, cela ne sert à rien de faire des projets qui risquent d'être compromis. En SEGPA, elle peut faire CAP, BEP et BAC Pro, surtout, ne vous découragez pas, Bon courage !
GAVEN Elisabeth - Ma fille est dyscalculique   | 194.79.147.101 | 13-12-2011 15:26:42
Nous sommes découragés. Notre fille de 14 ans est dyscalculique. Nous l'avons découvert en décembre 2010 malgré son suivi orthophonique depuis l'âge de 3 ans. Elle est actuellement en danse études à Aurillac mais ses résultats ne sont pas bons. Elle redouble sa 5ème (elle a aussi redoublée le CE1). Le directeur du collège ne la fera pas passer en 4ème avec ces résultats. Si on lui enlève la danse, nous craignons qu'elle ne fasse plus rien car elle veut être danseuse professionnelle, puis professeur de danse et enfin chorégraphe. Elle nous en parle depuis l'âge de 6 ans. Pourra t-elle y arriver un jour scolairement car pour l'instant son avenir est compromis. Elle est suivie par une orthophoniste et habite dans une famille d'accueil( elle est livrée à elle même puisqu'il faut qu'elle se prenne en charge). Nous ne savons plus quoi faire pour le bien de notre fille. La danse études a été demandée par Mélody car elle ne veut faire que ça. C'est son avenir, comme elle dit. ESt-ce que quelqu'un vit ou a vécu la même chose que nous ? MErci pour vos réponses. Des parents désemparés
chavatte - coordonnees d'un professionne   | 92.153.27.87 | 03-11-2011 21:11:23
Mon fils a 15 ans, il est en 3ème et rencontre beaucoup de difficultés. (attention, manque de logique, maladroit...)
Dans l'attente de vous lire;
Cordialement

Chavatte
DUMONT     | 82.248.223.77 | 29-09-2011 21:00:00
Bonjour Aicha,
J'ai deux fils différents, dont un en ULIS et l'autre en 6e SEGPA mais j'ai choisi le collège pour qu'il s'en sorte.
Si cela ne va pas, pourquoi ne changez pas de collège ? Renseignez-vous, battez-vous avant de descolariser votre fils qui a besoin d'avoir des copains à cet âge, car en 4e SEGPA, il y a ateliers et stages en entreprises, il ne faut pas gâcher la vie de votre fils. Mon fils qui est en 3e ULIS a été très bon élève et très bons stages en entreprises.
AICHA   | 88.170.104.217 | 27-09-2011 20:03:46
Maman d'un enfant dyspraxique et dyscalculique avec trouble de l'atention et de la concentration, il a 12 ans et vient d'etre orienté en 5 eme segpa, son niveau était jugé trop faible et l'avs qu'il avait en 6 eme pensait qu'elle était une "boniche" la segpa c pas terrible les cours sont adaptés mais le probleme c'est qu'elle est fréquentée aussi par des gosses perturbant les cours des gosses qui n'ont pas envies de bosser, du coup ils prennent la tete aux autres mon fils subit harcelement et insultes recurantes, mais la direction minimise il ne faudrait pas avoir mauvaise reputation !!! j'envisage de descolariser mon fils si cela ne se calme pas, je m'occuperai moi meme de son instruction, si d'autres parents sont concernés j'aimerai pouvoir échangé sur la scolarisation a domicile.
DUMONT - Mon fils dysphasique   | 82.249.4.123 | 15-09-2011 20:39:00
Mon fils quand il avait 11 ans et demi, allait en ULIS,l'AVS s'occupait de tous les élèves de sa classe, puisqu'il allait à l'hôpital de jour et maintenant, il se débrouille bien dans les stages, il fait beaucoup d'efforts et il est en 3e ULIS.
Il parle beaucoup mieux et adore les émissions TV.
peltier - mes enfants sont dyslesiques d   | 90.63.58.246 | 15-09-2011 08:38:52
je suis maman de 6 enfants dont 3 sont dyslesiques et le petit dernier agee de 5 est suivit par une orthophoniste car mon mari et moi meme ont été dyslisique mon fils agée de12 ans est dyslésique , dysgraphique dysorthographique dyscalculique et hyperactif. Pendant une bonne partis de sa scolarité mon fils a ete considérer comme faignant souillon priver de récréation car son ecriture etait illisible apres 2 cp une ensaigante a enfin mis le doigt sur le probleme, mais les années suivantes tous na pas été regler, il faut a chaque fois repeter et informer pour le comprendre et l'aider. Nous avons put obtenir une avs en cm1 et cm2 mais pas la meme personne il faut tout recommencer car ces personnes ne sont pas former.Apres mettre battue il integre un colllege a 30 km de chez moi en ulis mais le cas est difficile meme pour un ulis beaucoup d'amenagement devra etre fait en esperant que tous se passera bien car c'est un enfant qui est battant et je ne voudrais pas qu'il baisse les bras
DUMONT - Mon fils dysphasique     | 82.65.149.38 | 21-07-2011 23:13:24
Bonjour,

Mon fils avait 7 ans quand il a été diagnostiqué "dysphasique", il en souffrait beaucoup à l'école car il ne suivait pas en classe normale.J'ai dû batailler dur pour qu'il soit dans une "CLIS" avec hôpital de jour.Il a fait de la psychomotricité jusqu'à maintenant qu'il a 14 ans, bientôt 15.Je souhaite témoigner car on a eu des moments difficiles, en 2009,il a fait une grosse crise d'épilepsie et j'ai failli le perdre.Aujourd'hui, il passe en 3e"ULIS" et il a eu 2 fois les félicitations.Il continue aussi l'orthophoniste depuis l'âge de 2 ans.
Dans le milieu où je travaille, cela n'est pas bien vu d'avoir un enfant "handicapé", alors qu'il n'est presque jamais malade.
virginie - privé de son avs   | 82.240.78.179 | 10-06-2011 22:06:59
Bonjour mon fils de 14 ans Dyspraxique et dysgraphique Il avait une avs formidable mais cette année changement de driectice.Il est donc privé de son AVS car la directice de son établissement est en manque d'effectif et sans sert comme classe papier. On nous promet des photocpies mais rein est fait je suis écoeurée de cette mentalitée qui peut les défendrent ces enfant que l'on prive d'avenir et qui sont des victimes de cette sociètée qui se donne bonne concience ............j'aimerais echange avec des parents
mlgd - demande d'echange   | 92.160.168.13 | 12-05-2011 04:03:10
bonsoir ma fille de 14 ans est dys l'orientation proposer ne lui convient pas a l'issue de sa 4eme j'aimerais echange avec des parents ou des professionnels competents
merçi de me repondre
La rédaction de Déclic - En réponse à Spagnoletti   | 86.193.135.18 | 02-05-2011 09:09:34
Bonjour,
Si votre fille se sent bien dans son collège et si l'AVS suffit à lui permettre de suivre une scolarité normale, l'Ulis ne semble pas, a priori, nécessaire pour l'instant. Si vous souhaitez échangez sur ce thème avec d'autres parents ayant par exemple testé les deux solutions, n'hésitez pas à contacter l'association Dyspraxique, Mais Fantastique. Vous trouverez leurs coordonnées dans la rubrique « Association du mois » de notre site (colonne de droite).
Cordialement,
La rédaction
spagnoletti   | 77.206.106.248 | 18-04-2011 10:09:08
bonjour, ma fille est en 5ème et n'a jamais redoubler actuellement elle a une avs qui la suis 12 heures par semaine. le probleme qui revient souvent les avs ne sont pas formé pour les handicaps qu'ils rencontrent car la plupart etaient aux chomages (contrat cae sur 6 mois)dure de suivre un élève toute une scolarité!!! on veut orienter ma fille dans un collége ULIS je ne sias pas si elle ne sera pas bousculer et désorienter vu qu'elle est a l aise dans son collége actuel merci de m'orentier
mélanie - dyspraxie   | 88.180.213.239 | 23-03-2011 17:33:32
Bonjour,

J'ai 21ans et j'ai étais diagnostiquer dyspraxique je l'ai su qu'à l'age de mes 18ANS... sa a étais un choque c'étais a l'époque ou je commençais a conduire puis tous c'est enchainer dossier mdph pré orientation actuellement je suis en remise a niveaux par ailleurs je conseil l'ADAPT pour ceux qui sont dyspraxique!!! n'hésiter pas si vous voulez de plus ample information sachez que malgré le handicap on est pas plus bête que les autre et qu'on va s'en sortir un jour ou l'autre!!!!!
fat - ma fille est dyspraxique visio   | 82.226.45.79 | 06-12-2010 21:25:28
bonsoir
notre fille est née à 33 semaines et demi (elle a un frere jumeau qui n'a aucun probleme).on nous demande de la faire suivre dans un centre ou la prise en charge ne se ferait que dans 2 ans car beaucoup trop de demandes(nous habitions le 93).sur les conseils de son pediatre a 2 ans elle commence de la kine pour son probleme de tendond d'achille trop court et muscles de la jambe droite atrofier dans un cabinet en liberal.elle a 2 consultations par en an a l'hopital Antoine Beclere de Clamart ou l'on diagnostique a 4 ans une dispraxie visiospatiale. ce fut le parcours du combatant pour trouver en liberal une ergho,que l'ecole soit d'accord pour qu'elle vienne sur le temps scolaire(a ce momment là la directrice de l'école maternelle ne cherche que le bien etre de l'enfant pour nous se fut genial).pour le primaire se fut plus compliquer car nous avons choisi une école privée car nous pensions qu'ils seraient plus a notre ecoute(car c'etait une ecole catholique)1 er rendez-vous pour notre fils aucun souci mais pour notre fille on la traite d'handicapée que ce ne pas sa place.notre fille a passé tous son primaire en privé mais le probleme se posé a nouveau pour le college.ce fut la goutte d'eau qui fait deborder le vase.je cherche un nouvel apppartement sur paris en 8 jours nous visitons et signons le bail.mes enfants sont rentrés en 6éme en septembre 2009 dans un college public ,actuellement ils sont en 5éme notre fille est parfaitement épanouie,en 6éme elle a fait avec son professeur de francais un exposé sur la dixpraxie,elle n'est pas montere du doigt au contraire ces camarades la comprennent et l'aide quand elle en a besoin.aujourd'hui nous avons signés son PPS pour qu"elle puisse avoir un ordinateur,ses professeurs l'encouragent de plus elle a eu les encouragements et les felicitations a chaque bulletins.pour nous ce fut une chance que l'on est diagnostiqué trés tot son trouble mais notre role de parents est souvent confronte a des personnes du corps medical qui pensent que nous voulons simplement prouves que nous sommes de bons parents.sa maitresse de CP m'a toujours que ma fille était intelligente et que je devais suivre mes idées pour elle. Sur son conseil notre fille a fait un test de QI,quelle surprise car elle a un QI verbal de 125 .c'est sur ce n'est pas facile tous les jours car nous devons trouver des methodes de travaille differentes et ne pas delaisser son frere.tous les 2 ont memes les passions sport et musique(karate et pour lui le violon ,pour elle la flute à bec).nous avons ete contre l'avs et l'upi car si votre enfant arrive malgré ses dificultes ,il sera vu comme un enfant normal.nous sommes heureux d'avoir changer de ville et surtout d'école .si certains d'entre vous veulent me contacter n'hesiter pas .bonne soirée
lemoult - grande, belle, dyslexique et d   | 92.103.239.248 | 20-10-2010 15:12:39
10 ans de malheur, de prises en charge, de ras le bol, de batailles incessantes avec le milieu scolaire.et une petite fille perdue, sans aucune confiance et "nulle".aujourd'hui, ma grande fille est épanouie à 17 ans dans un lycée où elle exerce ses talents d'artiste(eh oui, "nulle", "lente" mais 17 en arts plastiques !!!)elle aime écrire, ne fait plus de fautes d'orthoqgraphe et de français et a un réel talent d'écriture.
elle se repère dans le temps, sait compter sa monnaie mais les maths!!!pff heureusement que le prof est beau et sympa!heureuse, confiante et autonome.chaque petit progrès est une grande victoire.courage à tous
Graziani - dyslexique,   | 90.4.125.19 | 02-10-2010 21:26:43
bonjour j'ai 15 ans je suis diselxique , dyspraxie visuo spatiale est dyxgrafique j'ai ete dianostiquer il y a 4ans pourtant j'ai ete suivie avant par une ortophoniste une spycomotisienne petite pandent 6ans met elle non j'aimais rien diagnostique mes ensegnant non plus.On pouvait pas lire 1 mots de se que j'ecrivais. Mes ensengne au primare il me fesait juste des photocopies des cours pour m'aider est quand ma mére demander si on pouvait faire des teste savoir si j'aivais qu'elle que chosse il repondait que j'avais pas envie de faires des efforts.Quand je suis arriver au college en ma envoyer chez un ergotherapeurt qui ma envoyer chez un medecin specialiser. maintenat je sui suivit par un ergoterapeut est une ortophoniste .Maintenant au colege j'ai un ordinateur un tier temps pour les controle. En juin 2010 j'ai eu mon brevet est cette anée j'ai decidé de refaire ma 3eme car j'avais peur de pas reusir en seconde general . plus tard j'aimerais etre ou proffeseur ou assitance social . Au quotidien ses dur je ss trés mal a droites.je vous souhaite du courage . dsl pour les fautes d'ortographe
christie - enfant handicapés   | 89.226.188.234 | 12-06-2010 13:31:22
pourquoi ne pas faire appel à des bénévoles pour accompagner ces enfants à l'école.....car le coût d'un accompagnateur est cher pour tous, il leur faut un accompagnateur pour integrer une école, alors, faisont appel à des bénévoles......ces enfants ont tant de besoin de compagnie voilà une action utile à la société
delattre isabelle - dyslexique, dyspraxique visuo   | 86.76.165.128 | 28-05-2010 10:26:31
ma fille Louise de 13 ans est dyslexique et dyspraxique visuo spatial. le tout a été diagnostiqué quand elle avait 10 ans. 10 ans à galérer et à être "promener" d'un endroit à un autre. lors de la derniére visite chez le neuro pédiatre, la question de savoir d'où venaient ses problèmes a enfin été posée. donc, on recommence les examens (IRM, CARYOTYPE etc...)Louise devrait avoir une AVS et un ordinateur mais étant en UPI, il n'y a pas d'AVS. il y a une AVS Co dans la classe mais est-ce qu'une seule personne peut aider 10 enfants. pour ce qui est de l'ordinateur, il faut attendre mais comme il y 5 ans qu'on en demande un on peut se permettre d'attendre encore. notre vie de parents n'est qu'un perpétuel combat... mais je ne laisserai pas tomber.
stephanie   | 92.149.92.172 | 17-05-2010 15:09:46
stephanie maman de Gabin 8 ans dysphasique et dyspraxique de

Copyright (C) 2007 Alain Georgette / Copyright (C) 2006 Frantisek Hliva. All rights reserved.

 
 
     
 
Advertisement
Advertisement
Il y a 20 ans on n’aurait jamais pensé qu’un jeune handicapé :
 
A haute Voix
chroniques audios de thierry DecloitreDERNIERE CHRONIQUE
Court-circuit
Chroniqueur au magazine Déclic, Thierry Decloitre, est l’auteur de L’éternelle spectatrice, aux éditions Desclée de Brouwer.
Toutes les chroniques de Thierry
Toutes les chroniques
Advertisement
Advertisement
Advertisement
 
     
Advertisement