Faire son jardin en ville, c’est possible

Photo

Triturer la terre et de prendre soin des plantes peut aider à réduire les troubles du comportement et l’anxiété, apprendre la patience, améliorer la mémoire.

On peut jardiner à la maison avec ses enfants toute l’année. Le fait de triturer la terre et de prendre soin des plantes peut aider à réduire les troubles du comportement et l’anxiété, apprendre la patience, améliorer la mémoire. C’est aussi l’occasion de découvertes sensorielles. Les plantes et les fleurs ont une odeur, des couleurs et des textures différentes, leurs feuilles sont douces, duveteuses ou piquantes, avec ou sans aspérités.

Privilégiez les espèces qui poussent vite

Un balcon ou un rebord de fenêtre suffira à démarrer de petites plantations. Si votre enfant a peu de mobilité, le simple fait de vous observer, de sentir la terre, aura tout de même un impact sur son bien-être. Expliquez tout ce que vous faites, nommez les plantes, demandez-lui de toucher la terre du bout des doigts. Pour ne pas le décourager trop vite, choisissez de préférence des espèces qui poussent vite comme la capucine, le volubilis bleu ou rose, des plantes à repiquer plutôt qu’à semer.

Du pot à l’assiette

Parce que c’est encore plus amusant, choisissez aussi des plantes que votre enfant pourra manger comme le radis rose, la bourrache, un ou deux fraisiers en jardinières, des tomates cerises, des plantes aromatiques qu’il sera content de retrouver dans son assiette.
Profitez de chaque sortie dans un parc ou en forêt pour réaliser un herbier. Un bon moyen d’apprendre à reconnaître les plantes, chacune de ses parties (pétiole, limbe, racine, pétale, etc.). Pour savoir comment les faire sécher, les conserver sans les abîmer : Mon herbier, feuilles et fleurs séchées, Paul Beaupère, éd. Fleurus, 2015.

Ne laissez rien traîner

Pour un balcon, et si votre enfant est en fauteuil, achetez ou fabriquez un potager surélevé. Vous trouverez des idées sur les sites mon-potager-en-carre.frbac-a-jardiner.frplantes-et-jardins.com.
Vous pouvez aussi poser des jardinières sur une table et lui permettre d’effectuer ses plantations que vous placerez ensuite pour lui au sol ou sur les bords de fenêtres. Coupez, au tablier pour ne pas salir ses vêtements. Ne laissez rien traîner qui risquerait de blesser votre enfant (comme un sécateur ou des outils tranchants). Vérifiez enfin si son vaccin contre le tétanos est à jour.

Fabriquez pots et pancartes

En plus des plantes classiques, vous pouvez aussi proposer à votre enfant de faire pousser des haricots ou des lentilles dans du coton. Vous pouvez fabriquer des pots avec de la toile de jute, des boîtes de conserves dans lesquelles vous percerez un trou pour faciliter l’évacuation de l’eau lors de l’arrosage, utiliser des pots de yaourts pour les semis. Pour retenir le nom des plantes, demandez à votre enfant d’écrire celui de chacune d’elles sur des petites pancartes qu’il plantera dans la terre pour les reconnaître ensuite plus facilement.

L’avis du professionnel

« Laissons-les toucher la terre »

On passe notre temps à dire aux enfants : “Ne touche pas la terre, c’est sale !”, ce qui est bien dommage. Il est au contraire important de les laisser y mettre les mains et de leur expliquer que ce qui provient du sol est indispensable à notre survie. Les plantes et les arbres nous apportent de l’oxygène, nous permettent de nous vêtir et de construire nos maisons, les fruits et légumes de nous nourrir, etc. Tous les enfants sont capables de comprendre cela, même ceux qui sont tout petits ou qui ne parlent pas. Et quel bonheur pour un enfant de voir pousser une graine qu’il a plantée lui-même, c’est tout simplement miraculeux !