1. Accueil
  2. Vos droits
  3. Emploi accompagné : le chaînon manquant

Emploi accompagné : le chaînon manquant

Photo

Votre enfant cherche un emploi ? Un nouveau dispositif devrait faciliter son intégration dans le monde du travail. En quoi consiste le dispositif d’emploi accompagné, qui est concerné, comment sera-t-il mis en œuvre, quels sont les financements ?

Décret emploi accompagné : un dispositif attendu

L’emploi accompagné est désormais reconnu officiellement(1). Expérimenté par des associations depuis plusieurs années, ce dispositif était très attendu, notamment pour tous ceux qui, après un passage réussi en milieu protégé, cherchent à rejoindre le milieu ordinaire. Il répond également aux attentes des personnes en situation de handicap psychique pour qui le milieu protégé n’est pas forcément adapté.

Qu’apporte de nouveau le dispositif d’emploi accompagné ?

L’emploi accompagné, c’est un peu « le chaînon manquant » entre les dispositifs existants d’accès à l’emploi des personnes handicapées et les aides au maintien. Désormais, un même référent ou un même service assurera dans la durée un double accompagnement, médico-social et professionnel. Objectifs : faciliter l’accès ou le maintien dans l’emploi des salariés handicapés. L’organisme gestionnaire aura différentes missions :

  • évaluer sa situation en tenant compte de son projet professionnel, de ses capacités et de ses besoins ;
  • l’aider à construire son projet professionnel et dans sa recherche d’emploi ;
  • accompagner l’employeur afin d’évaluer et d’adapter le poste de travail ;
  • s’assurer de sa bonne intégration dans l’emploi : faciliter son accès à la formation, proposer une adaptation ou un aménagement de l’environnement de travail, etc. ;
  • sensibiliser le collectif de travail.

L’organisme pourra intervenir à la demande de la personne ou de l’employeur.

Qui est concerné par le dispositif d’emploi accompagné ?

Ce dispositif s’adresse à tous les travailleurs ayant une Reconnaissance de la Qualité de Travailleur Handicapé (RQTH), qui veulent intégrer le milieu ordinaire ou sont confrontés à des problématiques de maintien dans l’emploi.

Qui décide de l’entrée dans le dispositif d’emploi accompagné ?

Les acteurs de l’emploi (Cap emploi, Pôle emploi et les missions locales) pourront préconiser ce dispositif, mais seule la Commissions des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (CDAPH) prendra la décision d’orientation en fonction des besoins de la personne.

Comment sera-t-il mis en œuvre ?

L’emploi accompagné sera mis en œuvre par une association (un acteur du médicosocial en priorité) désignée suite à un appel à candidatures dans chaque ARS (Agence régionale de santé). Le dispositif ne devrait pas être opérationnel avant la rentrée 2017.

Quels financements ?

Au total, 7,5 millions d’euros répartis entre les ARS seront mobilisés pour 2017-2018, 5 millions par l’État et 2,5 par les fonds pour l’insertion professionnelle des personnes handicapées du public et du privé (Agefiph et Fiphfp).
Une somme qui devrait permettre à 1 500 personnes d’être accompagnées, selon le ministère des Affaires sociales et de la Santé.

Julius Suzat

 


Références