Déclic, toute l'information pour mieux vivre le handicap en famille
     
Accueil le magazine Abonnez-vous Newsletter Liens
 
 
     
  Accueil arrow Autisme arrow L’éducation structurée pour les autistes  
     
 

Ressources

Advertisement
 site de l'OCIRPsite handicap.frsite Grandir ensemble
 
 
Advertisement
Advertisement
 
 
L’éducation structurée pour les autistes Version imprimable Suggérer par mail
23-10-2012
education structuréeJardiner, bricoler, s’habiller, mettre la table… L’éducation structurée est un moyen d’encourager et de valoriser toutes les activités du quotidien. Visite dans un établissement lyonnais qui la pratique.

Les Activités : des prétextes à l’apprentissage

Quand Lisa, 25 ans, récolte les framboises dans le jardin de L’Ombelle – le centre qu’elle rejoint chaque matin de semaine –, elle travaille sa motricité fine. Le jardinage, comme toutes les activités, est une approche de l’autonomie. Quand la fleur s’est transformée en pomme, Lisa apprend les saisons. Quand Albert ramasse les feuilles mortes, il trie. Lorsqu’il tond, il envisage le jardin dans son espace. En atelier, lors de la confection d’objets en papier mâché, chacun s’oblige à rester assis, à se servir des deux mains avec plus ou moins de force et de précision.

Adapter à chacun les outils de communication

Planning de la journée, procédure d’un exercice en atelier, recommandations pour mettre la table… Les outils pour communiquer sont adaptés à chacun, sous forme de tableau ou de casiers. La lecture sera horizontale, verticale, de gauche à droite ou vice versa. Un jeune qui a du mal à conceptualiser trouvera des photos (d’un détail ou de l’objet entier, selon ce qui lui permet de le différencier), plus concrètes, plutôt que des pictogrammes, plus symboliques.

Valoriser les réussites

Les ateliers se déroulent en trois temps, en vue d’augmenter les occasions de réussite et donc l’estime de soi. Le jeune commence par une tâche qu’il maîtrise (par exemple, découper du carton), seul. L’éducateur accomplit avec lui une deuxième tâche qui est en cours d’acquisition. Puis le jeune réalise seul une tâche qu’il sait faire. C’est une manière de valoriser l’apprentissage. La gratification est alors de savoir faire de nouvelles choses. S’il apprend à lacer ses chaussures, le jeune en comprend d’emblée les bénéfices : mettre ses chaussures quand il veut, se préparer seul à sortir, ne pas attendre que quelqu’un le lui fasse, etc.

« Place aux récompenses », « Pouvoir faire des pauses : comment et pourquoi ? », « Pour les parents, le récit par l’image ».


Retrouvez la suite de l’article dans Déclic n°150 (novembre-décembre 2012)

Parents d’enfant autiste, atteint du syndrome d’Asperger ou autre forme de trouble envahissant du développement, vous trouverez dans le guide déclic "Mon enfant est autiste " tous les conseils dont vous avez besoin pour accompagner votre enfant.
Commentaires
Ajouter un nouveauRechercher
Ecrire un commentaire
Nom:
Website:
Titre:
 
 
Security Image
Saisissez le code que vous voyez.
uwase safina - une question   | 41.186.24.243 | 23-05-2013 11:31:38
Dans mon entourage, il y a une famille qui a un enfant autiste. cette famille n'est pas acceptée par son entourage, elle plus touchée par la naissance de cet enfant. Comment aider cette famille et surtout sa maman pour retrouver la joie de vivre dans sa famille?
Laurence - Culture pour tous   | 31.37.141.228 | 29-01-2013 23:59:20
Je suis maman de 2 enfants autistes que j'ai élevé seul et je suis médiatrice artistique je travaille avec un public porteur de handicap depuis 10 ans (clis, ulis,sessad, ime,foyers). Nous travaillons sur l'expression corporelle et sur les capacités de CHACUN (chant, magie, danse, théâtre) puis création d'un spectacle et une petite tournée. QUE DU PLAISIR. Je suis située sur CLERMONT FERRAND. Pour plus de renseignements : laurencevenel63@aol.com ou 06.76.25.68.40

Copyright (C) 2007 Alain Georgette / Copyright (C) 2006 Frantisek Hliva. All rights reserved.

 
 
     
 
Advertisement
Advertisement
Advertisement
Il y a 20 ans on n’aurait jamais pensé qu’un jeune handicapé :
 
A haute Voix
chroniques audios de thierry DecloitreDERNIERE CHRONIQUE
Court-circuit
Chroniqueur au magazine Déclic, Thierry Decloitre, est l’auteur de L’éternelle spectatrice, aux éditions Desclée de Brouwer.
Toutes les chroniques de Thierry
Toutes les chroniques
Advertisement
Advertisement
Advertisement
 
     
Advertisement