Déclic, toute l'information pour mieux vivre le handicap en famille
     
Accueil le magazine Abonnez-vous Newsletter Liens
 
 
     
  Accueil arrow Glossaire arrow Qu’est-ce que le syndrome de Little ?  
     
 

Ressources

Advertisement
 site de l'OCIRPsite handicap.frsite Grandir ensemble
 
 
Advertisement
Advertisement
 
 
Qu’est-ce que le syndrome de Little ? Version imprimable Suggérer par mail
26-03-2009

Le syndrome de Little (aussi appelé « diplégie spastique ») se caractérise par une raideur des membres supérieurs ou inferieurs et une atteinte du système nerveux.

Origine

Le syndrome de Little peut survenir chez les enfants nés prématurés ou à la suite de souffrance à la naissance. Il est très souvent associé à des difficultés respiratoires et une insuffisance d’apport sanguin lors d’un accouchement difficile.

Fréquence

La maladie de Little représente au moins 20 à 30 % des infirmités motrices cérébrales.

Âge du diagnostic

Lors des premiers mois de la vie de l’enfant.

Symptômes

L'enfant atteint du syndrome de Little ne tient pas bien sa tête, a une baisse de tonus (au niveau de la colonne vertébrale notamment) et présente une rigidité des membres inférieurs. Quelquefois, ce sont les membres supérieurs qui sont atteints. Dans certains cas, les premiers signes du syndrome de Little n’apparaissent qu'à huit ou neuf mois : difficulté à relever la tête quand il est couché sur le ventre, difficulté à se retourner sur le ventre, impossibilité de se soutenir sans appui des mains et du dos.
Quelques cas d'épilepsie ont été rapportés et la scolarité est marquée par un retard qui touche spécifiquement la lecture et l'écriture. En ce qui concerne les formes sévères, l'épilepsie est plus fréquente (10 à 20 % des cas) et l'intelligence généralement altérée.

Traitements

Plusieurs traitements existent pour le syndrome de Little : orthèse, rééducation des attitudes vicieuses, rééducation ergothérapique, rééducation psychomotrice ainsi qu’une intervention chirurgicale permettant d'éviter la survenue de déformation osseuse.

En savoir plus

Qu'est-ce que l'IMC?
Qu'est ce que l'épilepsie?
La toxine botulique en 10 questions

Mon enfant est IMC

Liens utiles

Fédération française des associations d’infirmes moteurs cérébraux
www.ffaimc.org  
Un sourire pour l'espoir
http://sourire-espoir.org  

Commentaires
Ajouter un nouveauRechercher
Ecrire un commentaire
Nom:
Website:
Titre:
 
 
Security Image
Saisissez le code que vous voyez.
monique mila - Maladie de little   | 90.53.152.231 | 06-10-2013 18:15:05
Bonjour,
Je suis atteinte du syndrome de little, et je souhaite regrouper toutes les femmes entre 18 et 80 ans qui se posent des questions sur leurs possibilités et leur avenir avec cette maladie.
Le but rompre l?isolement car souvent on ne connaît pas d?autre little et on reste seule avec ses questions.
Je vois beaucoup de jeunes adultes qui posent des messages sur le net dans différents blogs regroupons nous pour partager nos astuces contre la douleur ou pour plus d'autonomie... Devenez mon amie sur facebook
Monique Mila
claire - histoire d'une vie   | 92.137.214.171 | 19-03-2013 18:15:52
salut, moi c claire j'ai 18 ans . j'ai ce syndrome depuis ma naissance et je me rend compte quavec lage jai de plus en plus de mal a accepter mon handicap. il y a deux ans j'ai subie une grosse opération car mes tendons était trop court. ces derners temps je me rend en questions ^pasque je sais plus trop ou j'(en suis. a ma dernière visite mon chirurgien ma poséun ultimatum : soit je reet des attelles ( actuellement jai des coques talonières ) soit il ne veut plus me voir ja trés peur quen remettant les attelles les gens qui me connaissent ne mappréciz plus et ne parlent plus . je saisplus comment faie pour accepter mon handicap . j=si quelques pouvait m'éclairer
Patrice - je viens d'être déclaré Littl   | 82.252.0.136 | 07-12-2012 19:54:42
Bonjour , je m 'appel Patrice et j'ai 51 ans .
J'ai ce problème depuis ma naissance , donc j'assume ce problème depuis l'école maternelle ou les autres élèves savent utiliser le nom d'une volaille pour vous appeler. Et même ressemant avec des problèmes de couple .
Mais bon avec le temps j'ai réussit a " redresser "la situation aussi bien physique que moral . Ensuite j'ai eu une hernie discale ( je cumule) , celle-ci m'a replongée dans ce mal être .
Donc aujourd'hui je viens d'avoir le nom de ce syndrome , moi aussi je fait une demande a la " cotorep" , car les déplacements sont pour moi des soucis , il y a des jours avec , des jours sans ou je me bloque dans la rue sans pouvoir bouger ..... et marcher en permanence sur des oeufs ( ils sont pas pourrit , LOL) .
Au travail suite a un accident de travail suite a avoir soulevé plus de 5kg , cela a fait l'objet d'une réunion équipe .
Ensuite je pense que nos situation dans ce syndrome , nous aide a "savoir" , que le physique représente qu'une image , et moi je n'aime pas les photos , mais la valeur humaine !!!!!!
Yann - Histoire d'un Little   | 81.53.78.78 | 31-07-2012 12:18:48
Bonjour,

Je m'appelle Yann, j'ai 36 ans et j'ai un Syndrome de Little.J'ai quelques difficultés à marcher mais je me déplace sans avoir besoin d'aide technique ( canne , déambulateur ... ).J'ai des troubles de l'équilibre ( je suis en perpétuel déséquilibre arrière )

Je suis née hypotrophique avec souffrance foetale.Ma mère avait un placenta praevia, qui n'a pas été descellé, les echographies n'étant pas monnaie courante à l'époque.Elle a travaillé presque jusqu'au bout ( jusqu'à l'arrêt de maladie classiquement prescrit je veux dire ) , elle était ouvrière.

J'ai marché rapidement et j'ai eu un développement psycho-moteur normal , voire plus rapide que la moyenne.Ma mère avait cependant remarqué une anomalie lors de ma marche.Mais les médecins ne voyaient rien d'anormal.J'ai donc visité plusieurs spécialistes avec mes parents , j'ai fait des séances de kiné , j'ai eu des prothèses , de nuit ( une vraie torture lol ... ) et de jour ( certaines m'ont écorché à maintes reprises les pieds au niveau des tendons d'achille).Jusqu'ici , aucun diagnostique de posé.Je devient adulte , je migre vers Brest et abandonne mes séances de kinésithérapie.Je devient également aide-soignant.

je travaille dans des maisons de retraite , de nuit particulièrement.Lors d'un entretien annuel avec une de mes directrices et responsable de soins , suite à une simple question de l'une d'entre elle sur mon handicap , je me rend compte que cela m'affecte beaucoup.J'en viens à en conclure que je n'ai pas du tout accepté mon handicap ( et aucun diagnostique de posé encore ).Je travaille alors sur çà avec mon spy de l'époque.Je décide de reprendre des séance de kiné.au bout d'un an , je décide de demander à mon médecin traitant de demander à me faire reconnaître en longue maladie.J'ai alors RDV avec un médecin en rééducation fonctionnel qui , en me voyant marcher , me dit " ha mais vous êtes un Little !!! ".Sur le coup , je me suis dit " ok , je suis petit , mais quand même , est ce qu'il est obligé de me le faire remarquer? ".Il m'explique alors ce qu'est un syndrome de little ( syndrome dans mon cas et non maladie car c'est léger en ce qui me concerne ).Je reste un peu sur ma faim et je retourne chez moi avec une tonne de questions.Mon kiné m'aidera à comprendre mon handicap notamment et répondra à la plupart de mes questions.

En décembre 2010 , j'envoi mon dossier pour être reconnu travailleur handicapé par la COTOREP.Je décide aussi d?arrêter les nuits ( au bout de plus de 10 ans de nuits quand même ).J'annonce ainsi à des collègues après avoir fini ma nuit , un peu lessivé , que je stop les nuits et que je compte passer de jour.Je comprend très vite la peur qu'on mes collègues de le voir passer de jour et d'être un boulet.L'une d'entre elle me dira même " mais tu sais qu'on court , mais quand je te dis qu'on court , c'est qu'on court vraiment ".Elle rattaquera 2 jours après en me demandant si j?arrête définitivement les nuits ou si j'en accepterai encore si on m'en propose.

Bon!!!Autant vous dire que ce virage fut extrêmement difficile à négocier pour moi , n'ayant pas accepter encore mon handicap étant dans la phase de "dépression" dans le processus de deuil.Alors que je me suis toujours démené pour trouver du travail , je me trouve bloquer par la réflexion de ma collègue.Je recommence une thérapie avec un psy.je suis reconnu handicapé avec un taux d'invalidité entre 50 et 79%.

J'ai mon premier entretien avec une conseillère du Cap emploi.Je ne suis pas très fier de moi , presqu'un an que je ne travaille plus , çà ne me ressemble pas.La personne en face de moi me rassure et me propose alors ( j'ai effectivement envie de changer de métier , pensant que çà va être extrêmement difficile pour moi de me faire accepter en tant qu'aide-soignant de jour ) de faire une POP ( Prestation D'Orientation Professionnel).Pendant cette année de pause , j'ai beaucoup réfléchit sur ma place en tant qu'aide-soignant et ait aussi pensé à "communiquer" sur mon handicap.Mes collègues pouvant , légitimement, avoir des craintes sur mes capacités à travailler correctement.Suis-je lent à cause de mon handicap , ou à cause de mon manque d'organisation et de rigueur?

La POP me permettra de répondre à ces questions.En dehors du fait que ma POP m'ait permis de me faire découvrir un métier qui me plait et qui me correspond ( en l?occurrence le métier de formateur ... ) , elle m'a aussi permis , par l'intermédiaire de ma formatrice référente , de me rendre compte qu'il fallait que je test le métier d'aide-soignant de jour.

Je travaille actuellement dans une maison de retraite , de jour , j'ai communiqué sur mon handicap avec mes collègues qui ont eu des réactions différentes , mais toutes positives.Je suis organisé , je suis plus lent que mes collègues en général , mais ces dernières l'accepte et ont appris à utiliser mes qualités et mon expérience nottamment.Je me sens pleinement intégré dans l'équipe et ma responsable de soin est satisfaite de mon travail.

je crois que je tiens le bon bout.Sans aller jusqu'à dire que j'ai accepté mon handicap , je fais avec.Mon corps et moi sommes pas amis , mon handicap est un boulet , mais je me rend compte que mon mental n'en a rien à faire et qu'il semble travailler de connivence avec mon corps et mon handicap.Il va sans doute falloir que je me rende à l'évidence que je suis pas si mal que çà finalement ...
Victoria - .     | 89.2.220.20 | 29-06-2012 09:08:01
Bonjour,
Je m'appelle Victoria, j'ai 13 ans et je suis atteinte du syndrome de Little. Je suis une scolarité en millieu "classique" sans AVS mais avec quelques adaptation (ordinateur pour la prise de cours, tiers temps...)
Je nage ne club handisport, je suis pianiste, et être handi ne m'empêche en aucun cas d'avoir une vie "normale" !
Par contre, je ne sait pas trop comment les choses vont évoluer (je sais bien que le syndrome n'est pas évolutif mais je parle de ses conséquences sur les articulations, les muscles... J'ai déjà eu une ténotomie des ischio-jambier et des tendons d'Achille, ma hanche roite est en train de se luxer...).
Voilà, si quelqu'un à des infos, un témoignage, ou veut tout simplement discuter...
denise mounard - syndrome de little   | 86.209.5.126 | 12-03-2012 21:47:28
je m'appelle séverine j'ai 36 ans je suis atteinte du syndrome de little . J'ai du mal à m'exprimer et ma vue a été touché, j'ai le nerf optique détruit. Malgré celà je travaille en ESAT. J'aime la musique et je suis très sociable. Si d'autre personnes ont les mêmes problèmes que moi j'aimerai bien qu'ils me contactent. D'avance merci.
La rédaction de Déclic - En réponse à Léa   | 90.29.76.144 | 07-03-2012 10:00:43
Bonjour Léa,
Si vous ne souhaitez pas aborder le sujet avec vos parents, nous vous conseillons d'en parler au médecin qui s'occupe de vous. Il devrait pouvoir répondre à vos interrogations.
Cordialement,
La rédaction de Déclic
léa - question   | 92.49.119.175 | 12-12-2011 17:00:43
salut je m'appelle Léa j'ai 15ans je suis atteinte du syndrome du little et je voudrais savoir si une femme atteinte du syndrome du little pourrais avoir un enfant?
yaya - salut   | 193.55.147.130 | 06-12-2011 15:27:20
daccord :)
La rédaction de Déclic - En réponse à Jean-Claude   | 86.193.48.80 | 17-11-2011 16:44:10
Bonjour,
Nous vous conseillons la lecture des deux fiches rédigées par la rédaction sur ces deux pathologies, rubrique glossaire (colonne de gauche).
Cordialement,
La rédaction
yaya   | 78.122.223.53 | 26-10-2011 15:43:30
Bonjour,
Je m'appelle ... j'ai 11 ans, j'ai le syndrome de littel et je suis handicapé. j'ai ça depuis ma naissance je me suis fait opéré aux tendons d'achile car ils étaient trop cour, depuis je fais de la réeducation et j'en n'est jusqu'à mes 14 ans ou peut être toute ma vie :(
J'ai des problème pour respiré quand je suis dans le bus et je peux faire des crises quand ji suis
Bon je vous laisse bisous.
yaya
denis - littel     | 78.122.223.53 | 26-10-2011 08:57:59
Bonjour,
Je m'appelle ... j'ai 11 ans et j'ai le syndrome de littel et je suis handicapé j'ai ça depuis ma naissance je me suis fait opéré en 2009 de mes tendons d'achile car ils étaient trop cour, depuis je fais de la réeducation et j'en n'est jusqu' à mes 14 ans ou peut être toute ma vie :(
J'ai des probleme pour respiré quand je suis dans le bus et je peu faire des crises quand ji suis
Bon je laisse bisous.
yaya
Stéph   | 77.206.55.176 | 24-10-2011 19:13:57
Bonsoir,

Je m'appelle Stéphanie, j'ai 36 ans, j'ai un Syndrome de Little, je suis née prématurée, j'ai une soeur jumelle qui elle, n'a rien.

J'ai beaucoup souffert durant mon adolescence... Le fait, d'avoir une soeur jumelle ne m'a pas rendu la tache facile... (Toujours cette comparaison).

J'ai commencé à vivre, le jour ou, j'ai décidé de ne plus sortir avec ma soeur.
Je pense qu" elle n'a pas compris cette séparation...

Aujourd'hui, nous nous voyons très souvent mais j'ai cassé ce lien si fort que nous avions. De ce fait, elle s'est rapprochée de notre p'tite soeur.

Enfin, bref ! Cette séparation m'a rendu plus forte, je ne me laisse pas marcher sur les pieds...

Ah ! juste une chose...Toujours positiver ! Allez de l'avant car, il y a toujours plus malheureux que soi...

Ce que j'adore aujourd'hui, prendre soi de moi...Je veux que les gens me regarde pour ce que je suis et non pas pour mon handicap...( j'ai horreur de ce mot, car pour moi, je suis comme tout le monde)...

Je veux faire comprendre à la plupart des gens que c'est pas parce que l'on a un handicap que l'on est forcément (moche)...
sarah - Sarah   | 46.193.164.128 | 26-09-2011 19:46:07
Bonjour
Je m'appelle Sarah j'ai 25 ans je suis aussi atteinte du syndrome du à un manque d'oxygène à la naissance.
Je me bats aussi contre la spaticité avec des injections de toxine.
J'aimerai dialoguer avec des personnes atteinte du syndrome de little comme moi.
jean claude - maladie de litle   | 80.255.59.211 | 22-09-2011 15:01:33
je voudrais demander quelle esl la différence entre le maladei de litle et infirmite cérebral d' au plus que toutes ces maladies presentes des même symptomes
bertrand chinnarassen - le syndrome de little   | 197.224.65.47 | 17-08-2011 14:06:52
le syndrome de little est occasionner par un manque d'oxygene a la naissance d'un bebe. ils ont les pieds croises en dedans. cest pour cela quils tombe de temps en temps.
Ophélie   | 90.44.147.64 | 11-08-2011 10:41:10
Bonjour Je m'appelle Ophélie j'ai 18 ans , je me permets de vous contacter parce que je suis aussi atteinte du syndrome de little. J'ai creer une page facebook qui a pour but de vous parler de ma maladie. De vous faire partager mon quotidien ainsi que mon experience de vous faire connaitre mes douleurs, ,mes souffrances, , mes problèmes de tous les jours.et de rencontrer d'autres personnes atteintes de cette maladie. Celle ci est egalement une page de soutien pour toutes les personnes atteintes de cette maladie donc peut etre que cela peut vous aider pour votre association en mettant un lien dessus je vous laisse un lien si vous voulez la rejoindre et la partager egalement http://www.facebook.com/?ref=home#!/pages/Oph%C3%A9lie-un-combat-le-syndrome-de-little-son-histoire/140780096004009?sk=wall Je vous laisse aussi mon site internet http://syndrome-little.e-monsite.com/

Courage a vous
Coordialement Ophélie
roux - operation   | 90.5.177.18 | 24-06-2011 22:09:16
bonjour,j'ai 37 ans et je suis atteins de la maladie de little depuis la naissance.A ce jour,on me propose une operation pratiquée par le pr judet.(paris)
Je voudrais savoir si il y a des personnes qui ont subi cette intevention et quel a été le résultat final.
Merci pour vos réponces.
Mathilde Pommier - Et les atteintes des parties d     | 89.224.249.125 | 13-06-2011 11:25:03
Vous évoquez, avec juste raison, l'aspect terriblement handicapant et les soins mis en place pour tout ce qui est IMC (atteintes essentiellement physiques), l'incidence de cette mlaladie sur le psychisme, et, un peu, les atteintes cognitives.
Mais le cerveau commande aussi notre comportement. Par exemple quand les temporaux sont atteints. Selon les docteurs Rossant et Rossant-Lumbroso (article : Anoxie néo-natale dans Doctissimo), cet aspect de la maladie de Little, quand les atteintes les plus handicapantes sont cognitives et comportementales, ce qui n'exclut pas des atteintes mais moins invalidantes, au niveau physique, est dénommé IMOC.
Par pitié pour les enfants IMOC et leurs familles, ne niez pas vous aussi cet aspect de la maladie. Cela ne se fait pas en Belgique où les psy font de la neurologie (ce qui n'est pas le cas en France, même pas pour les psychiatres !) et les neurologues de la psy. Hélas, ce syndrome varie selon les fonctions du cerveau atteintes.
Et, pour l'avoir vu en tant que maman, pour l'avoir vécu, je connais le courage et l'envie de vivre de ces enfants puis adultes (notre fille a 38 ans). Mais je sais aussi combien sont lourdes de conséquences pour la personne et son entourage, ses enfants compris, la confusion entre maladie de Little avec atteintes cognitives et comportementales, ou IMOC, et un problème psychologique nécessairement imputé aux parents. Ce qu'elle vit à son tour pour l'un de ses enfants dyspraxique...
Prendre en charge sa maladie nécessite une acceptation de celle-ci dans tous ses aspects. Et, pour notre fille, il existe des traitements efficaces. Encore faut-il que la personne accepte sa maladie (et donc qu'elle ne soit pas niée depuis sa petite enfance par l'ensemble des thérapeutes), se fasse suivre, et n'oublie pas de prévenir les anesthésistes de son épilepsie au risque de se retrouver avec une syndrome de psychose post ictale(dont le symptome principal est un délire de persécution - voir sur le Net le mémoire d'une étude de jeunes médecins), ou PPI qui chez elle dure plus de 3 ans).
S'il vous plaît, malgré vos souffrances et difficultés, n'oubliez pas qu'il y en a d'autres variétés, moins directement visibles, mais également handicapantes, et pas seulement pour la personne elle-même. Donnez-leur de la visibilité, le droit à l'existence, la reconnaissance de leurs souffrance comme une maladie, pas comme une culpabilité d'eux ou de de qui les aiment.
Merci
Mathilde Pommier
fedo - vécu....   | 78.124.240.89 | 13-04-2011 17:09:54
J'ai 15 ans je suis "atteinte de se symdrome personellement j'en ai soufert et j'en soufre encore mais moin car je sait faire face aux remarque de ceux qui n'acepte pas les différences surtout les jeunes de mon age.En se qui concerne l'aspect medicale je n'ai pas de trés gros retard c'est surtout au niveaux de l'elocution que j'ai plus de mal et coter memoir ,la marche n'est pas parfaite mais presque alors j'aprenhende un peut l'avenir mais je suis d'un naturel souriant et actif alors je ne m'en fait pas trop j'ai surmonter beaucoup de chose envers cette "maladie" et je pensse que je continurai a me battre contre :)
Steph   | 90.12.19.164 | 19-02-2011 14:53:42
J'ai 29 ans.Je suis née avec une maladie de Little.Celle ci ne m'a pas empêcher d'avoir mon permis d'être agent d'animation et de pratiquer du tennis de table.Je porte des chaussures orthopédiques et vais 2 fois par semaine au kiné.J'ai essayé des tests(baclo, bottox) pour diminuer la spaciticité, ceux ci ont échoué.Je suis consciente que le handicap vas évolué, c'est pour cela que j'ai besoin jour après jour de me prouver que je suis capable de faire des choses comme tout le monde.
Je souhaitais savoir si il y avait des personnes qui avaient essayé des traitements pour diminuer la spasticité.
PETIT - MALADIE DE LITTLE   | 90.12.29.102 | 18-02-2011 13:25:06
Bonjour, j'ai 29 ans et je recherche des personnes qui ont la maladie de LITTLE et qui aurait essayer des traitements. Sachant que j'ai essayé, les injections de Botox et aussi le test au baclofène qui ont été des échecs.
yacine papa a douja - info concernant yacine 19 ans   | 41.105.70.143 | 10-01-2011 11:54:06
salut tlm salut yacine
moi aussi je m a ppel yacine pere d une fille IMC syndrome de little j aimerai bien rentré en contact avec vous pour consulter ton medecin qui vous a traité
mon email c est chaibyacine@hotmail.com
merci
yacine - salut tout le monde   | 41.98.171.63 | 04-01-2011 03:43:31
voila moi je suis a.yacine maintenant j'ai 19ans je suis algérien
-ben voila moi aussi j'ai u la même maladie sa fait presque 7 ou 8 ans de sa que je suis guérie le problème ces les jambes je peux pas les mettre droit de fois je perd l'équilibre vraiment j'ai souffert c'est une maladie qui n'est pas drôle mes jambes il étaient toujours plier
j'ai consulté quelque médecin qui m'avaient dit si je resté comme sa sans rien faire je perdrais la fonction des de mes jambes alors il fallait vit réagir sans perdre du temps en cherchant bien ont n'est tombe sur un docteur qui m'avait fait 2 opérations sur chaque pied se qui fait 4 en tout
avec du temps et de la rééducation je me suis rétablie
maintenant je marche parfaitement juste il ma conseiller de ne pas soulevé un poids qui pèse max 20/25kg
c'est la vie ont n'y peut rien estimez vous heureux par-ce-que ya d'autres cas pire que nous mais!! ne perdez pas espoirs continuez battez vous jusqu'au bout j'espère que que tout se que j"ai écrit vous serras utiles allé by
rédaction de Déclic - réponse à Djamel   | 86.194.150.204 | 27-10-2010 16:53:40
Bonjour,
Notre site ne délivre pas de conseils médicaux. Nous vous conseillons de vous adresser à un médecin pour évaluer vos difficultés et prescrire des soins adaptés.
Cordialement
akwatik - Réponse à Corinne et Brigitte   | 85.5.173.100 | 19-09-2010 20:12:20
Bonsoir Corinne, bonsoir Brigitte.
Je suis atteint de ce syndrome et ce n'est pas drôle, les gens vous regardent de travers. Mais je pense que c'est tout à fait possible d'avoir une vie sexuelle normale mais ça dépend de sur qui vous tombez. Il faut être très patient et surtout ne pas avoir honte de soi. Maintenant, moi je ne suis pas atteint très fort, bien que ça se voit quand même.
Ensuite, oui la maladie évolue en vieillissant : si on ne fait rien contre, on perd l'usage des membres atteints. C'est pourquoi je suis obligé de suivre une séance de physiothérapie par semaine, et ce à vie.

J'espère avoir répondu à vos question.
yacine chaib - reponse a mariah   | 41.105.85.96 | 01-08-2010 10:45:30
bonjour
je vous conseil de voir le Dr Hamouda elle a un cabinet de rééducation Fonctionnelle du coté de zeralda a la cité Fonctionnelle c est la plus compétente et elle fait un travail remarquable avec les imc pour d autres conseils envoyer moi un mail car moi aussi j ai bcp galerer avec ma fille....LE PAPA A DOUJA
boubekeur djamel - coment se faire soinié   | 41.103.169.240 | 26-07-2010 17:37:05
bjr moi je suis né bien je marché et tout mais j'avé un probléme d'obesité
et j'ai pourté la sinture a mon enfanve (néssonce a 2ans ) aprés j'été au foute j'ai reçu un méchante blésure au nivaeu du tondon aprés j'ai fait une intervention du tondon d'achil et je suis devenu un hadicapé je marche déficilment j'ai des cour au pied svp diégé moi au je vé alez ou qoi faire
merci
corinne   | 195.93.102.37 | 19-04-2010 13:54:25
atteinte de la maladie de little p t'on avoir une vie familliale et sexuelle normale ?
brigitte - maladie de little !   | 195.93.102.37 | 19-04-2010 13:51:16
pourriez vous me dire si la maladie evolue en vieillissant ?
La rédaction de Déclic   | 86.209.119.87 | 12-02-2010 12:33:58
Bonjour,

En réponse à depuydt hillary : Pour toute prescription de traitement, nous vous recommandons de consulter un médecin. Nous vous suggérons aussi de contacter l'association FFAIMC, présentée dans notre rubrique Liens/Handicap moteur, qui pourra vous aider, vous et votre famille, à faire face à la maladie de votre nièce.

En réponse à yacine chaib : Nous vous recommandons de même de contacter la Fédération française des associations d'infirmes moteurs cérébraux, qui pourra vous orienter vers les personnes compétentes.

Cordialement,
La rédaction
depuydt hillary - ma niece   | 80.214.248.22 | 13-01-2010 17:36:04
ma niece a le sindrome de little je les çu hier elle est jumelle elle seul a etait touchée et j' aimerais savoir quelle traitement éfficace il y a ?
yacine chaib - syndrome de little   | 41.200.9.201 | 02-01-2010 01:37:19
bonjour,
j ai ma fille qui a 3ans et demi elle a le syndrome de little mais sans que son intelligence ne soit atteinte
je veux la faire suivre en france sacgant que j habite en algerie et ici la medecine est tres limitée
merci de m orienté vers des associations ou m indiquer les hopitaux qui s occupent de ces maladie

merci de reduire nos souffrance car ca devient de plus en plus infernal
je vous serai tres reconnaissant
le papa yacine
David - Syndrome de little   | 77.198.39.56 | 03-12-2009 11:48:51
Bonjour, je m'appel David, j'ai 34 ans, j'ai un syndrome de little, j'ai été suivi dès ma naissance, j'ai suivi des séances de rééducations intensives dès l'age de 2 à 3 ans, aujourd'hui, je marche à peu près normalement, j'ai stoppé la rééducation à l'age de 23 ans, je pense que la rééducation m'a beaucoup apporté, de temps en temps je refais des étirements musculaires car j'en est encore besoin, j'ai eu beaucoup de souci pour suivre les cours à l'école, sans parler du sport, j'ai même fais mon service militaire, volontairement, le poteau rose, bien entendu à été découvert, les médecins militaires, on tous été sympa avec moi, aujourd'hui, je travail, je suis informaticien, je n'es pas fais de grandes études, mais cela ne m'empêche pas d'évoluer à mon rythme, il ne faut surtout pas se décourager, j'ai la chance pour ma part de marcher à peu près normalement, les gens autour de moi, me demande souvent si j'ai mal aux jambes, je leur répond que j'ai mal au genoux, pas par honte, mais cela serait trop compliqué à leur expliqué, c'est peu être une erreur de ma part, mais c'est mieux ainsi, j'ai connu étant enfant des enfants atteints comme moi de ce syndrome plus profond, et qui ne marchais pas du tous, c'est pourquoi, il ne faut pas abandonné notre combat de tous les jours et de vivre enfin pour nous et pour ceux qui nous aime et qu'on aime...
Anonyme - le point de vue d'une maman   | 82.127.128.199 | 20-08-2009 08:47:13
je suis la Maman d'une Jeune Femme qui a 35 ans aujourd'hui, atteinte du syndrome de little. ce pb n'a pas été détecté tout de suite, elle a parlé très tôt, avant 2 ans, a acquis la propreté vers 18 mois
elle a pu mener ses études sans aucun retard, a passé un bac A (lettre, phylo,langues)et a une licence de droit,
aujourd'hui elle travaille à plein temps
je connais d'autres cas qui ont également pu mener des études supérieures sans problème
physiquement elle souffre de spaticité principalement des membres inférieurs et d'un manque d'équilibre; elle a suivie une rééducation chez un kiné à partir d'un an, qu'elle continue encore aujourd'hui, elle a été opéré des tendons à l'age de 14 ans. elle a également porté des postures, la nuit, aux pieds. elle souffre beaucoup de sa spaticité, mais entend mener sa vie en toute indépendance, travail, voyages ...
En temps que parents, nous avons dû mener la bataille tous seuls, nous avons du chercher par nous mêmes les médecins spécialistes en orthopédie et avons "ratissé" toute la région, jusque Paris pour qu'un diagnostic soit posé.
mariah   | 196.20.126.149 | 27-07-2009 05:57:31
je m'appelle mariah ,j'ai 03ans je suis algérinne et je suis atteinte d'un syndrome de little....mais les moyens de rééducations manquent beaucoup..je veux une aide ..des conseils..
Colette Charron - Syndrome de Little   | 24.203.79.128 | 07-07-2009 22:46:07
Je suis atteinte du syndrome de Little, j'ai une paralysie cerebrale. Mais, je marche avec une certaine difficulte, mais, je fais tout par moi-meme. J'ai avec ca, des tremblements causes par un choc emotif. La vie n'est pas toujours facile, mais il faut composer avec.
Handicape(e) ou pas, la vie continue.

Copyright (C) 2007 Alain Georgette / Copyright (C) 2006 Frantisek Hliva. All rights reserved.

 
 
     
 
Advertisement
Advertisement
Il y a 20 ans on n’aurait jamais pensé qu’un jeune handicapé :
 
A haute Voix
chroniques audios de thierry DecloitreDERNIERE CHRONIQUE
Court-circuit
Chroniqueur au magazine Déclic, Thierry Decloitre, est l’auteur de L’éternelle spectatrice, aux éditions Desclée de Brouwer.
Toutes les chroniques de Thierry
Toutes les chroniques
Advertisement
Advertisement
Advertisement
 
     
Advertisement