1. Accueil
  2. DO IT YOURSELF
  3. Construire une cabane de jeu adaptée pour votre enfant

Construire une cabane de jeu adaptée pour votre enfant

Une cabane de jeu accessible et ludique
Photo

Dès les premiers beaux jours, votre enfant a envie de jouer dehors avec ses amis. Faites comme la maman de Chloé. Elle a inventé une cabane totalement adaptée et accessible en fauteuil roulant. Innovation qui a reçu le 2ème prix du jury lors du Concours Fab Life 2015.

Une cabane adaptée, pourquoi ? Pour qui ?

La cabane de 5 mètres carrés, c’est royal pour un enfant : un lieu à soi à l’extérieur, entièrement dédié au jeu. Il peut aussi y partager des moments avec ses amis ou ses frères et sœurs. À condition que la cabane soit sécurisée et adaptée, elle deviendra vite un lieu de jeu adapté pour votre enfant.

Construire soi-même sa cabane de jeu

Il vous faut un petit bout de jardin, du matériel, de la patience et un peu d’imagination. Munissez-vous des conseils de proches bricoleurs. Pensez aussi aux sites de partage entre particuliers (Bricolib, AlloVoisins)  et aux magasins de bricolage. Il faut ensuite construire une cabane de jardin accessible et solide ! Un sol résistant et lisse: indispensable, notamment lorsque l’enfant se déplace en fauteuil roulant électrique. Comment faire une dalle en béton ? Décaissez la future place de la maison d’enfant pour insérer un cadre en bois d’une hauteur de 8 centimètres. Puis, déposez un film plastique de soubassement et du treillis soudé. Il ne reste plus qu’à verser le béton. Mettez le temps de séchage à profit (plusieurs semaines selon les conditions)  en réfléchissant à la position et à la taille des ouvertures.

Monter les murs et couvrir la cabane d’enfant

Une fois le béton pris, construisez l’ossature en bois. Fixez des chevrons de section 5 par 7 cm à l’aide de petites équerres et de vis pour fixation. Prudence: pour les parties fixées directement à la dalle, il faut utiliser des chevilles béton. Ça y est, la cabane de jeu prend forme… Le mur est construit à l’aide d’un bardage en bois, vendu en grandes lames. Il faut les couper à la bonne dimension, avec une scie circulaire. Fixez le bardage à l’ossature grâce à un pistolet à clous, sans oublier de laisser les vides nécessaires pour les fenêtres et la porte! Pour réaliser le toit, un plancher bois de quatre dalles est fixé sur l’ossature à l’aide de vis. Agrémentez-le de petites tuiles.

Réaliser les ouvertures pour une cabane accessible

La maman récompensée au concours Fab Life a une solution simple pour les fenêtres et la porte : les remplacer par plusieurs volets. Découpez plusieurs lames en bois à la dimension des ouvertures. Par exemple, une fenêtre de 60 x 60 cm découpée en deux battants de volets. L’autre fenêtre mesure 100 x 60 cm, ce qui permet de créer des volets horizontaux, celui du bas, ouvert, servant de tablette extérieure. Ensuite, fixez les lames entre elles grâce à des morceaux de bois disposés en forme de Z. Enfin, accrochez-les à la cabane avec deux grandes pentures et des vis. Le petit plus : pour bloquer les volets, ajoutez un loquet et des arrêts.

Penser l’accès en fauteuil roulant

Pour franchir la marche de la dalle, fabriquez une large rampe en pente douce avec des chutes de bois récupérées dans le reste de la construction puis recouvertes de lames de bois renforcées.

Aménager et décorer la cabane de jardin

Là, le meilleur expert est votre enfant… Parmi les jeux préférés des enfants : une petite boîte aux lettres et une maison à oiseau que vous pouvez faire avec les restes de bois et de clous.  L’enfant recevra certainement du courrier et verra peut-être naître un oiseau. Vous pouvez aussi imaginer un tabl’au scotch pour lui permettre de décorer les murs.

Une cabane de jeu où l’enfant exerce son autonomie

Clairette Charrière, ergothérapeute et membre du jury du concours Fab life

Dans cette cabane de jardin en bois, lieu de secrets et d’activités partagés, le partenaire aidant est essentiellement un autre enfant. Même si un adulte peut ponctuellement s’y glisser! L’aménagement du lieu et des accessoires permet de créer tout un univers, co-construit avec l’enfant, qui a pu exprimer ses goûts, ses envies. En plus d’être astucieuse, cette maison d’enfant à fabriquer soi-même est résistante et sécurisée. Une obligation à penser autant dans la structure générale, très dégagée au sol, que dans les petits détails qui suscitent l’autonomie, l’imagination et surtout, le jeu.

David Monchanin


Références